samedi, septembre 23, 2006

Le Mythe du Développement

Ce post s'intègre un peu dans l'idée du post précédent, mais je voulais parler ici de quelque chose de plus spécifique. Il s'agit de cette idée qu'on entend répéter surtout dans les discours politiques des responsables des pays en voie de développement, voie qui se fait de plus en plus longue pour ces pays qui sont encore loin d'en voir la ligne d'arrivée! Partout dans ces pays on n'arrête pas de vendre l'idée de ratrapper les pays développés, une sorte de course contre la montre ou les candidats roulent chacun sur sa voie, sans se voir l'un l'autre.

Ratrapper! En voilà une idée ridicule! Si sortir du sous-développement veux dire "ratrapper" les autres, c'est à dire se mettre sur le même niveau de ces pays, alors là je peux vous dire qu'on va attendre chez les gens du tiers monde!

D'abord pour simplifier les choses, si deux personne sont dans deux véhicules et que l'une veux ratrapper l'autre, il faudra soit que la personne qui roule devant s'arrête et que celle qui la poursuit continue sa course, ou alors il faudra que le poursuivant aille non pas à la même vitesse, mais plus vite que la personne à ratrapper sur la partie de route qui reste à faire, or ceci est loin d'être le cas:

A supposer que les pays dit en voie de développement soient vraiment en voie de développement, leur développement actuel et envisageable est moins rapide que celui qui se fait dans les pays déja développés, qui de plus, ne comptent pas s'arrêter en pleine autoroute! Et dans ces cas là, parler de ratrapper une BMW quand on conduit soit-même une bicyclette, ça relève un peu de l'utopie!

Prenons le cas de la Tunisie. Pour nous, les pays cibles en matière de développement d'ici les 15 à 20 ans à venir sont principalement le Portugal et la Grèce. Si tout marche pour le mieux dans le meilleur du monde, ce qui n'est pas évident du tout, d'ici 20 ans on sera au niveau actuel d'un pays comme le Portugal. Mais le Portugal en matière de développement a encore quelques 100 ans de retard par rapport au niveau de l'Union Européenne, et dans 20 ans, le Portugal aura lui aussi évolué à son rythme, autant dire que parler de ratrapper les pays développés sera comme poursuivre un mirage dans le désert: plus on s'en rapproche, plus il s'éloigne.

Ce qui me gène dans toute cette histoire n'est pas le choix des mots sur le plan sémantique, mais bien le message politique qui se cache parfois derrière ces gros projets imaginaires qui ne finiront jamais dans les pays sous développés. Une illusion d'espoir auquel personne ne croit vraiment, mais aussi la mise en place d'un idéal suprême de développement qui se transforme parfois en dogme absolutiste. Le conducteur du véhicule de derrière prend ses passagers en hotages dans sa course perdue d'avance et ne veut plus lâcher le volant tant qu'il ne conduira pas le véhicule vers le devant de la course!

J'aimerais mieux entendre parler de projets plus réalistes dans les pays sous développés, et dans les pays arabes en particulier. Il est trés bien de chercher le développement dans son volet économique en particulier, mais la vie humaine peut être rendue plus agréable avec autre chose que de l'argent ou du luxe. Il y'a tant d'autres choses à promettre aux gens...

7 commentaires:

bugsbunny a dit…

C’EST QUOI LE DEVELOPPEMENT ???

Une question toute bête à laquelle je n’ai pas trouvé de réponse.

Implicitement, nous savons tous ce que ce mot veut dire, à peu prés, mais Peut-on coller des mots simples sur le mot développement ?

Monsieur-bien a dit…

J'ai rapidement parcouru ton post qui a retenu toute mon attention !

Je suis d'accord sur l'importance de cette question que tu souleves et te felicite d'evoquer un probleme essentiel autour duquel les organismes de developpement internationaux, les ONG et la communauté des donateurs cogitent depuis plusieurs années.

Mon avis personel qui peut s'apparenter à une conclusion faite sur le terrain c'est que le developpement des PVD est essentiel et rattraper le portugal dans 10 ans c'est à dire en language onusien d'atteindre les objectifs de Developpement du Millennaire ( voir www.un.org sur les MDG ) serait une revolution suffisante pour les pays du Sud qui bien que toujours en deça technologiquement des civilisations occidentales qui auront alors achevé de faire de leur systeme social un havre de confort pour leur citoyens, ces PVD auront alors atteint un seuil de confort economique,de santé, 100% d'alphabetisés......qui leur permettra de pretendre à la deuxieme phase qui est une phase plus raffinée plus "human centred" ( condition necessaire mais pas suffisante ) ... J'espere que nous serons toujours là quand les pays du Sud dans leur integralité l'amorçeront.

Hayy a dit…

Il faut peut etre voir la route du developpement autrement, il n'y a pas de ligne d'arrivée, c'est le chemin parcouru qui compte, et le fait de ne jamais s'arreter

adib a dit…

merci;)
le mezoued est rare sur le net!

Big Trap Boy a dit…

you are welcome!

GENERATION TUNeZINE a dit…

رمضان كـريم وكل عام وأنتم بخير

Amel L. a dit…

@Havy: Un mot comme développment est sujet de plusieurs interpretation..cela est sûre!
@BTB: Bien exprimé ta vision , com' d'ab..mais je crois que nos chefs d'états et hommes politiques..en font du sicours sur le faite de sortir leur pays du sous developpement un atout..ils peuvent donner une bonne image d'un pays qui a la volonté de changer peu à peu de les rejoindre dans la course vers dieu seul sait où...mais pourront ils faire grand chose sans nous? alors que nous pensons que cela ne sert à rien? et on a com'même le droit de le penser ..on voit les choses différemment..Pour déplacer les montagnes faudrait commencer par les petites pierres diraient les sages..
C'est un parcours semés d'embuche c vrai..mé com a dit haifa : le parcours est plus important que la destination et de la vitesse, car ce parcours qui sera notre histoire...