dimanche, septembre 24, 2006

Les drogues en Tunisie: Entre la réalité et la Loi


Je voulais depuis longtemps écrire sur ce sujet, mais l'occasion est idéale aujourd'hui alors qu'on est au début du Ramadhan (Mabrouk 3likom el koll, et surtout el fattara!) qui est comme beaucoup de gens le savent, le mois de l'explosion de toutes les consommations, y compris celle de la drogue.

En effet, la vente des boissons alcoolisées étant interdite durant ce mois saint, beaucoup de ceux que j'appellerais "As7ab ecchi5a", se tournent vers la consommation de la drogue la plus populaire chez nous: la Zatla, qui doit constituer plus de 90% de la drogue en circulation dans le pays selon mes estimations personnelles.

Je ne voudrais pas entrer dans des débats sur le danger de ce fléau, ni sur le degrés de propagation de ces substances parmi les jeunes et les moins jeunes en l'absence d'études et de chiffres exacts, mais ce dont je voulais parler surtout c'est les moyens légaux mis en oeuvre pour lutter contre ce phénomène, et qui sont à mon avis disproportionnés.

En effet, et alors que dans les pays développés, où la jeunesse dispose de tout les moyens de divertissement et de loisirs "normaux" ou légaux, on entend de plus en plus d'appels en faveur de la légalisation des drogues douces, chez nous le sujet reste encore tabou et personne n'a le courage de dire une vérité pourtant claire comme le jour: il est inconcevable et éxagéré de sanctionner la simple consommation des drogues douces telles que la zatla par des peines d'une année de prison en plus d'une amende de 1000 dinars!

Je voulais porter l'attention sur la gravité de ce genre de peines qui ne font que détruire la vie d'une personne, qui n'a aprés tout fait de mal à personne sauf lui même, alors que quelqu'un qui agresse une personne walla "ichalltou" n'en prend souvent que pour quelques mois de prison.

Je ne veux pas encourager à la consommation des drogues ni trouver des excuses pour justifier cette consommation dans le malaise et les troubles psychologique vécu par la jeunesse à cause de tout les problèmes que tout le monde connais, mais à mon avis il serait beaucoup plus adéquat de mettre en place des sanctions plus sévères pour les dealers de drogue, et surtout d'incister sur le contrôle des réseaux d'entrée de ces substances à travers nos frontières, plutôt que de faire payer les consommateurs qui ne sont que des victimes en fin de compte.

Pendants ma période d'études à la fac j'ai connu plein de jeunes gens, trés respectables et de bonne famille, qui consommaient de la zatla de façon plus ou moins régulière. Aujourd'hui, beaucoup de ces jeunes sont devenus des avocats, d'autres sont des juges, des responsables dans des institutions étatiques et privées. Ils ne sont pas devenus des clochards à cause de ça. Mais ils ont aussi eu la chance de ne pas se faire coincer ("ma tayy7ouhomch" comme on dit dans le milieu), car dans le cas contraire, ils auraient quitté leures études et ils auraient vu leur vie détruite aprés un bon séjour "fi galbou", parmi les criminels et la vraie racaille.

Par cette logique de punition disproportionnée, supposée détourner les gens de la consommation des drogues, on ne fait que détruire des vies au lieu de chercher à résoudre le problème à la source, par des moyens plus constructifs, et on transforme un jeune imprudent un futur criminel professionnel. De l'autre côté, je peux vous dire que les sanctions, aussi sévéres qu'elles soient, n'ont pas détourné les gens qui consomment ces drogues, allez savoir pourquoi! Apparamment y'en a qui disent que ça vaut le risque, mais moi, bien sûr, je n'ai jamais touché à ce genre de choses et je parle d'aprés ce que j'ai entendu dire. Personnellement, je suis comme Bugsbunny, je préfère les carottes ;)




THE END

10 commentaires:

Anonyme a dit…

En Tunisie, il y'a que les pauvres gens qui sont puni par la loi pour simple consommation de drogue douce. Les grands dealers et trafiquants sont intouchables et je dirais même, bénifice d'une grande immunité de notre système judiciaire et pénal.

Big Trap Boy a dit…

Je ne partage pas cet avis, je ne crois pas qu'il y'a des gens qui bénéficient d'immunité dans le domaine de la drogue, mais bon, je crois que ni moi ni toi avons assez de moyens de prouver notre opinion.

Il ne suffit pas de balancer les accusations.

khanouff a dit…

Bonjour, il est vrai que la loi est piétinée en Tunisie et que pour le même délit deux convaincus du même méfait n’auront pas le même jugement final selon leur statut social, ça est un constat vérifiable faut-il bien ouvrir les yeux….et n’y qu’a voir la fronde des avocats, des magistrats et tous les épris de justice (entre autres doléances bien sur)…

Anonyme a dit…

ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh....


.....W_B....

ismael a dit…

Permets-moi juste de remarquer que d'un côté tu dis qu'il faut laisser les gens fumer puis que c'est dangereux pour la santé (je résume en interprétant tes phrases, dis-moi si je me trompe).
Il y a des études contradictoires sur le cannabis. Généralement, celles qui concluent à sa nocivité sont conduites par des organismes étatiques et celles qui prouvent le contraire sont indépendantes, mais bon, je ne vais pas faire des procés d'intentions. Mais il y a des études contradictoires sur l'utilisation du téléphone portable et les effets nocifs des antennes relais : interdit-on la téléphonie mobile ??? Et les états participent même à ce commerce qui peut s'avérer dommageable pour nos cerveaux, çà ne choque personne...
D'autre part, la cigarette et l'alcool qui font des centaines de milliers de morts chaque jour à travers le monde sont commercialisés partout sauf dans quelques trés rares pays pour des raisons religieuses, non sanitaires. Personne ne trouve à redire. Combien est le chiffre de mort dût au sheet ? Des maladies fatales sont spécifiques à la consomation d'alcool et de tabac : syrose du foie ou cancer du poumon par exemple. Y en a-t-il rattaché à l'herbe ?
Ce que je veux dire par là, ce n'est pas l'interdiction de l'alcool et du tabac : je partage et je défends farouchement une idée que tu as énoncé : une loi qui punit des actes qui ne font aucun mal à autrui est une mauvaise loi qu'il faut abroger. Et dans le cas précis du cannabis, il ne fait même pas de mal à la personne qui le consomme.
Pourquoi cet interdit alors, non seulement en Tunisie, mais dans le monde entier sauf deux ou trois pays ? Chacun peut avancer son hypothèse : économique, politique, de fausse morale et autres... C'est un autre sujet dont on peut discuter aprés. Ce que je veux rajouter ici, c'est juste que l'explication sanitaire est une grande hypocrisie de la part du pouvoir...

ismael a dit…

Et autre chose un peu hors sujet : un état qui ne répond au désépoir qu'il a lui-même fait naître au sein de sa population que par la punition carcérale et monétaire (je pense ici à la harka ou aux tentatives de suicides entre autres...) est un état qui engendre lui-même ses maux.

ancien combattant a dit…

Rien à voir avec le shit (peace and love ;) comment faire pour cocher tous les présentateurs dans ton sondage :)

Big Trap Boy a dit…

@ Khanouff:

Je te dis juste que DANS LE DOMAINE DE LA DROGUE, il n'existe pas aujourd'hui, à ma connaissance, des gens qui bénéficient d'une quelconque immunité. Dans d'autres domaines peut-être mais pas dans la drogue. Ce dont tu parles c'est plus général et un peu hors sujet, mais bon, on est libres d'avoir son propre avis. A mon avis dire que tout le monde et tout le système est corrompu, c'est la meilleure façon de ne pas faire évoluer les choses. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier.

@ Ismael:

Je crois en effet que t'as mal interprété ce que je dis. Je vais faire un autre post pour éclaircir mon point de vue.

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord. J'ai 42 ans, bon père de famille, "7addi 7ad rou7i" (putains tous ces "7" comme s'il y en avez pas assez), mais durant ma jeunesse j'ai consommé regulièrement pendant 3 ans sans aucune conséquence.
Il n'y a que ça pour desiniber les esns et "wetawar el 7echma" : la drague et "ma tabi3ouhou" devient un jeu d'enfants.
Mouez

Anonyme a dit…

je fume de la drogue depuis l'age de 13 ans et lyum 3omri 28 ans t je n'ai jamais eu peur de koi ke ce soit meme de la loi pas parce ke je suis audacieux ou courageux peut etre mais parce ke la drogue(zatla) on l'appelle aussi la3ba es un jeu bil7a9 si on est a la hauteur de ce jeu on peut le jouer et le manipuler soit meme ou bien si on n'a pas les moyens ou on a toujours peur de ces conséquences vaut bien l'eviter et attendre kelle soit lègal en tunisie. et miciiiiii