dimanche, octobre 01, 2006

La Blogosphère Tunisienne et "Ceux dont on ne parle jamais"


Le débat qui a eu lieu dans la blogosphère tunisienne suite aux déclaration de certains blogeurs expatriés l'accusant en gros d'être une communauté de lèche-culs et d'irrésponsables à cause de son non engagement dans les sujets de politique interne, m'a donné envie de m'exprimer un peu sur le sujet sur mon blog.

Il est vrai que le nombre de blogs à connotation politique est assez rare et que la majorité des gens préférent écrire sur des sujets perso ou des trucs "politiquement corrects", mais il ne faut pas s'acharner sur les bloggeurs tunisiens pour autant, ni essayer de les comparer à des pays comme l'Egypte, où l'espace de débat public est malgrés tout, bien plus ouvert et dévelppé que chez nous.

Je crois aussi que la blogosphère tunisienne n'est pas assez connue ni lue par le public tunisien pour prétendre à un certain poid ou une réelle influence sur la scéne publique.

Certains ont dit que le problème réside dans la catégorie sociale dont est issue la plupart des bloggeurs tunisiens, qui est assez aisée par rapport à la majorité des tunisiens qui ne peuvent pas s'offrir une connexion internet de façon continue, ce serait donc une sorte de groupe de fils à papa coupés de la réalité du pays. Cette idées n'est pas tout à fait fausse, mais elle n'est pas tout à fait vraie non plus car tout les bloggers ne sont pas dans la même situation. De même, je crois que ce petit problème, s'il existe, sera automatiquement résolu dans le futur dès que les prix de l'ADSL deviendront plus abordables pour le grand public.

Reste que nous les bloggeurs tunisiens blogant depuis la tunisie devrions avoir un rôle plus constructif dans l'avancement de l'état des choses sur la voie de l'ouverture du débat public. Si l'autocensure est compréhensible de la part d'un journaliste qui doit se soumettre aux exigences de son rédacteur en chef, nous bloggeurs et blogeuses, sommes tous des rédacteurs en chef dans notre espace. Il est de notre rôle d'élargir graduellement les limites du "politiquement correct", sans pour autant chercher à créer la polémique ou le conflit avec l'ordre établi. Les blogeurs peuvent être les pionniers d'une ouverture de la réflexion collective et du débat sur la "chose publique". Il pourraient même casser le tabou de la "chose politique", mais il faut d'abord s'y connaitre, sinon s'y intérésser, pour pouvoir en parler.

La politique et les blogs tunisiens, c'est un peu à l'image de la Tunisie en général: ça ressemble vachement au film "The village" de M.Night Shaymalan.

Pour ceux qui n'ont pas encore vu ce chef d'oeuvre, voici un bref résumé: C'est l'histoire d'un village, perdu au beau milieu de la forêt. La petite communauté retranchée vit dans l'effrayante certitude que des créatures habitent les bois entourant le village. Les créatures sont appelées "Ceux dont on ne parle jamais" par les villageois. Cette force maléfique est si menaçante que personne n'ose s'aventurer au-delà des dernières maisons, et encore moins pénétrer dans les bois...

Qui veut prendre le risque et s'aventurer dans les bois de ceux dont on ne parle jamais sur la blogoshère? Qui veut porter "la mauvaise couleur" qui attire ces créatures? Qui veut voir son blog afficher "Not found 404" à la prochaine connexion?

Je pense que beaucoup de cette crainte et cette phobie du politique est basée sur des mythes qu'on peut facilement dépasser avec un peu de compréhension et de modération de toutes les parties concernées. On ne fait pas bouger les choses en allant vers les extrêmes.


La blogosphère tunisienne est encore en phase de recherche de soi, il faudra du temps et l'effort de chacun pour qu'elle prenne du poid sur une scène nationale qui a justement besoin d'idées. Il faudrait que tout le monde y mette du sien pour que l'échange d'idées continue dans le bon sens. On verra alors que les bois autour du village ne sont pas si dangeureux que ça! Mais au milieu de tout celà, qui est habilité à dire aux gens ce qu'ils devraient écrire et ce qu'ils devraient penser? C'est quand même fou d'entendre des gens qui défendent les droits de l'homme d'une part et qui se prennent pour des sur-hommes ou des superbloggers qui dictent aux autres bloggers la façon dont ils sont supposés entretenir leur blog, qui n'est enfin de compte qu'un espace personnel qu'on se permet de partager avec qui veut se donner la peine de le lire.

27 commentaires:

Houssein a dit…

Cher, tu es bien plus sage que je le pensais ;-)

ps. j'adore la très juste comparaison avec le film !

adam a dit…

شوف لوحيد آش يطلع منو؛ و الله كان عطاوني هل النص في ورقة او قالولي راهو منك كنت نستغرب ياسر؛ على كل حال . اصحيح المقارنة مع مصر ماهاش في محلها؛ و انا نعتقد كيفك الي مع تعميم الانترنات باش يتبدل محتوى المدونات التونسية او باش تخرج مواضيع اخرى ؛ والحديث في السياسة يطلب سياسة زادة و حسن تعامل مع الوضع العام؛ موش لازم السبان و الاتهامات المباشرة

a girl from Mars a dit…

Est que vous pouvez estimer le nombre de tunisiens qui connais le mot blog?
pour qu'un mouvement ait un sens,il faut qu'il soit courant et accessible pour la majorité de la population,ce qui n'est malheureusement pas le cas pour les blogs.
ceci di parler de cybermilitantisme c'est bien,mais comme tu l'as si bien dit,un blog est un espace personnel où on est libre de parler de ce qu'on veut..qui sait,peut être que les bloggeurs tunisiens n'ont pas encore une conscience politique pour en parler sur leurs blogs??

Nasnoussa a dit…

La reference au film The Village est excellente Big Trap, surtout quand a la fin on decouvre ce qui se cache derriere ces "those we don't speak of."

3617MyLife a dit…

Pas de spoiler les enfants plz, ca m'a donne envie de voir le film histoire de decouvrir comment on peut vaincre ce genre de peurs.

zied a dit…

TrapBoy is the real deal.
Tout a fait d'accords.

SNAWSI a dit…

Bien dit man ;)

mochekes a dit…

moi j'ais adoré la fin :)))
yeslam tommak!

Anonyme a dit…

c'est un figth subtile l'ami.
félicitations!

bugsbunny a dit…

le dernier comment est à moi Mr. Durden.

MetallicNaddou a dit…

moi je suis d'accord quand tu dis qu'on peut élargir les limites du politiquement correct. Je pense que l'autocensure est bcp plus puissante que la véritable censure, dans le sens ou même des sujets qu'on pourrait aborder sans causer de perturbations majeures sont quand même évités par la plupart. il ne s'agit pas d'aller vers lex extrêmes pour se retrouver sans blog et sans connexion et finalement n'atteindre aucun but. Il s'agit de commencer à aborder avec un peu plsu de confiance et de responsabilité et sans détours les sujets dont on veut parler.

el greco a dit…

Bravo pour ton Post!
Tout est dit!

kaiser a dit…

Bien dit !

PS : j'ai adoré la photo des deux clébards, très parlante :D

adib a dit…

big trap, je partage ta vision des choses, oui élargissant petit a petit nos horizons dans le politiquement correct, poussons les limites de nos libertés et de notre autocensure!

personnellement je n'ai pas fait mon blog pour parler de politique, d'ailleur je ne fais pas d'activité politique dans la vie alors pourquoi en parler? par contre je critique enormement les choix "politiques dans ma region" parceque ça me touche vraiment, une srte de veille citoyenne!

je ne vais pas commencer demain a critiquer les choix politiques du gouvernement alors que moi je ne comprend strictement parceque ce n'est pas ma formetion et j'ignore beaucoup de choses!

enfin voici un post ou je repond en partie a ce genre d'accusation;)
http://adibs1.hautetfort.com/archive/2006/01/04/le-big-bang-blogospherique.html

all along the watcher a dit…

je pense que c'est encore tres tot pour parler de cybermilitantisme,mais avec la democratisation de cet outil qu'est l'inetrnet les choses vont changer. ne brulons pas les etapes, ca prendra un peu de temps mais il y aura forcement une revolution.

FarFar a dit…

yemchichi wahed ya7ki , wella haja , trassilou fi 7ell worbett , aina je suis partisan , mai dakhalch yeddek fedgharer lai teldghek lafai3i.. en plus tahki wella mai tahkich c pareil dc 3laich n9allek fi rou7i ..a part elli aina men asli g pas envie bech na7ki ..
bon tnajjmou t9oulouli ken ennes lkol kifek , 3morha mat9oumenna 9ayma .. oui je suis d'accord :)..heureusement thamma ghiri :).
3acha men 3arafa 9adrahou wa jalaisa dounahou .. :)..ilai 2an ya2ti mai youkhalifou dhalika ..

Global Voices Online » Blog Archive » Blogging Tunisia: whisper! a dit…

[…] Big Trap Boy [Fr] has used the M. Night Shyamalan’s “The Village” as metaphor to describe the relationship between Tunisian blogs and politics. In “The Village”, the population has made a pact with strange creatures in the woods: They never leave the village; red color is evil; they don’t talk about “certain things”. Based on that metaphor, Big Trap Boy writes the following in a very clever way: […]

Heliodore a dit…

Je ne sais pas ce que tu fume, mais j'en veux aussi !

Hchicha Blog a dit…

Salam;
Juste pour faire ce tracback manuel ;-)

Bon blogging !

Anonyme a dit…

Vraiment behet fi7aja yothhorli mat5alli ken lebnadria filfer9a mte3ek, asma3 conseil zidhom chwaia tharabet mezwed et tu sera vraiment flatté ya enti :D

Anonyme a dit…

Salut à tous , je voulais partger ceci avec vous. si vous vivez dans la banlieue. ceci vous intéresse une video du nouveau train élecrique

voir içi

taxinges a dit…

c bien ce que ta ecrit mais essaie de faire des comparaisons avec des faits concrétes

Anonyme a dit…

السلام
أنا من أكثر العباد المعجبين بطريقتك في الكتيبة
أما عندي احساس الي انتوما les bloggeurs tunisiens تحكوا حديث أما الفعل ربي يجيبوا كيفاه تحبوا تعرفوا بيكم كيفاه تنجموا تحافظوا على التجمعات متاعكم وانتم عايشين isolés
أنا ما نحكيش من عدم أنا نعمل في رسالة ماجستير على les technocommunautés ولا عمره واحد من bloggeur التوانسة اتصلت بيه وقبل يتحدث معاي
ما تراش معاي لا يغير الله ما بقوم حتى يغير ما بأنفسهم؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟؟
برشا الي يحبوا يعرفوا أكثر على المدونات التونسية حتى لو ما كانوش قنانوات

Big Trap Boy a dit…

@ anonyme:

اهلا بيك وسامحني إذا كان ما جاوبتش على المايل متاعك راهي ظروف خاصة منعتني

على كل حال أنا ما انجم نحكي كان على نفسي وموقفي الخاص هو أني ما نتعاملش مع التدوين كمسألة متاع

technocommunautés

كيما تقول إنتي أما راهي حاجة خاصة بالنسبة لي أنا، يعني عبارة عن نشاط فردي نقوم بيه بعزلة عن الناس والمدونين الآخرين والمعلقين وحتى الأصدقاء

Anonyme a dit…

www.denya-kalba.tk lansina ye big lol ;) javascript:void(0)

Anonyme a dit…

www.denya-kalba.tk lansina ye big lol ;) javascript:void(0)

1881 a dit…

Je viens d'un environnement forum de discussions et mon utilisation du blog était plutôt à but d'archivage, mais ça c'était au début :)

Pour moi apprendre à défendre ses idées dans le cadre du débat est un cap nécessaire avant toute entreprise politique ... C'est un peu le problème du jeune (toujours en général) qui se heurte au perpétuel conflit de générations, il faut qu'il sache faire passer le message mais dans le bon cadre.
Dans cette optique il faut de l'exercice et les forums de discussions ("certains plus que d'autres") sont un excellent laboratoire pour expérimenter.

Ensuite vient la blogosphère (qui permet une relative interaction) mais qui se consommerait plus comme un quoitidien qu'on éplucherait et qui permet de se construire un bagage d'idées, de crédo ... peut-être de déclics capitaux.

Pour résumer et de part mon expérience à la fois off-line et on-line de la "tunisienté" je pense qu'en moyenne pour le tunisien lambda il faut absolument un baptème du débat à envisager, même si une presse parallèle ne peut que lui être bénéfique.